L'imposition simple et peu couteuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'imposition simple et peu couteuse

Message par Benjaminm le Ven 26 Juin - 15:39

Aujourd'hui,
où nous vivons dans un système archaïque malgré notre avancé technologique, il est dans notre devoir de moderniser les systèmes mis en place dans le cadre des échanges monétaires avec l'Etat.

En effet, la gestion d'un pays de cette envergure nécessite un coût de fonctionnement assez élevé, c'est pourquoi nous devons à tout prix optimiser et économiser un maximum sur cet argent qui reste bloqué dans le seul but de permettre à un petit groupe d'individu de garder la main mise dessus.

C'est pourquoi, la réflexion abouti directement au problème de l'intermédiaire que constitue l'Etat dans le financement de ses infrastructures et des dispositifs sociaux mis en place. Afin d'éviter tout détournement de ces investissements, il est important qu'ils passent directement du contributeur aux bénéficiaire(s).

Afin de répondre à cette problématique de manière efficace il est important d'utiliser les outils déjà à disposition et d'amoindrir les coûts de modernisation. C'est pourquoi à mon sens il est dans un intérêt commun d'utiliser la banque de France, qui pourrait non plus avoir un rôle secondaire vis à vis des citoyens mais un rôle primaire, en attribuant à chacun (citoyen ou entreprise) un compte fiscal, unique et national. Ce dernier serrait totalement gratuit et ne servirait qu'à stocker sur une très courte durée les investissements nécessaire au fonctionnement du système. Ainsi ces investissements seraient calculés dans leur globalité en fonction du coût du système et la contribution de chacun au prorata de leurs revenus, leur patrimoine, etc...
Une fois le montant calculé il est prélevé à une date prévue à laquelle l'investisseur devra avoir approvisionné ce compte, le montant est alors transféré directement au bénéficiaire. Les ordres de transfert ne peuvent être à l'initiative de la banque centrale mais uniquement du trésor publique. Afin d'attester du bon déroulement du paiement, les organismes reçoivent la liste des contributeurs avec leur montant apporté, tandis que ces derniers reçoivent l'attestation de réception par l'infrastructure en question.

Un tel système est capable de rentabiliser tous les petits impôts non rentables à l'heure actuelle, une simplification du nombre de structures vouées au traitement et à la redistribution de ces denrées. Il entraîne une simplification des subventions qui envoyées sur le compte fiscal, aboutiront à une exonération fiscale au besoin et éviteront les flux inutiles de monnaie. Ce même système pourrait sans problème se coupler au dispositif de sécurité sociale en vigueur et démocratiser l'usage de la carte vitale comme carte unique d'accès à tous les dispositifs nationaux, en simplifiant ainsi les démarches, en réduisant les émissions de papiers, en contractant tous les justificatifs délivrés par l'Etat, etc...

En espérant recueillir les avis et comprendre en quoi ce système ne serait pas viable, si ça devait être le cas.

Cordialement

Vive la nouvelle France

Benjaminm

Messages : 1
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imposition simple et peu couteuse

Message par moonwolf le Mar 1 Sep - 23:37

l'idée est intéressante en effet, mais possède deux préalables:
* modifier structurellement la nature profonde de la BNF qui n'a de nationale que le visage ( c'est une banque privée de fait depuis napoléon premier...)
* récupérer le pouvoir régalien monétaire ( battre monnaie ) car la loi de 1973 ne vise pas tant le fait de faire des avances aux institutions d’État ( ce qu'elle n'a fait que très peu en 168 ans ) mais a changer la nature de l'argent public, en argent privé ( privant de ce fait du dernier pouvoir que les gouvernants pouvait avoir sur celle-ci, si ils en ont jamais eu...) nous retirant collectivement le pouvoir monétaire...
les autres propositions qui pourrait définitivement casser cette possibilité serait de faire une fusion partielle des impôts et de la BNF... l'un jetant un œil sur l'autre Very Happy
le numéro de compte citoyen est aussi une idée intéressante, après tout pourquoi pas, de plus cela serait un moyen de protéger les français de la spéculation... en appliquant vis a vis de l’étranger des statut de type M.E.S. inaliénable...
néanmoins cela transformerait la BNF/ministère de l’économie en sorte de paradis fiscal pour les pauvre mais imposable malgré tout, ils faudrait prévoir des règles anti dérive...
pour finir ce serait une base solide pour créer la "participation de type gaullienne" et le revenu universel mais il faudrait de sérieux ajustements...
avatar
moonwolf

Messages : 32
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : france (un beau pays)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum