Ministre de la santé : Jean-Jacques Charbonier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ministre de la santé : Jean-Jacques Charbonier

Message par Saab le Ven 18 Sep - 16:30


Jean-Jacques Charbonier


Données clés
Naissance 16 mai 1956
Saint-Gaudens France
Activité principale
Auteur, médecin, conférencier
Auteur
Mouvement Thèse de l'EMI
Genres
paranormal et parapsychologie


Jean-Jacques Charbonier, né le 16 mai 1956 à Saint-Gaudens, est un médecin anesthésiste réanimateur français, connu pour ses recensions de témoignages validant selon lui l'hypothèse de vie après la mort, l'expérience de mort imminente et l'existence d'une conscience indépendante de l'activité neuronale. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, anime régulièrement des conférences et participe à diverses émissions de radio et de télévision.

Ouvrages et conférences
Thème général


Jean-Jaques Charbonier présente ainsi son travail : « Bien que de formation scientifique, et exerçant une spécialité médicale très technique, j'ai pu finalement admettre que la mort n'est qu'un passage obligé vers une destination inconnue. Malheureusement, la vérité sur l'après-vie n'est pas une évidence pour tout le monde. Je dis malheureusement, car cette attitude est un puissant réconfort pour affronter les moments difficiles de la vie5. » Les expériences de mort imminente (EMI) et la possibilité pour l'esprit d'exister indépendamment de la matière et d'influer sur elle, constituent des thèmes récurrents de ses ouvrages et conférences6,Note 1. Cette conviction de l'existence de l'esprit en dehors de la matière le conduit à défendre dans ses ouvrages l'idée d'une possibilité de contact avec les morts, jugeant que la précision et la justesse des détails données ou des phénomènes au cours de séances médiumniques, comme la xénoglossie ou l'écriture inversée, lui paraissant exclure la possibilité de supercherie7 Jean-Jacques Charbonier déclare reconnaître néanmoins qu'il y a des imposteurs, comme dans d'autres disciplines, mais que cela ne doit pas jeter le discrédit sur toute une profession8.

Dans ses travaux, Jean-Jacques Charbonier mentionne une fréquence de 18 % de cas d'EMI lors d'arrêt cardiaque[réf. souhaitée]. Plusieurs études ont traité de la fréquence des expériences de mort imminente. Ces études ont fait l'objet d'une méta-analyse en 2008 au sein de l'Université de Liège9. Selon cette méta-analyse, réalisée par Marie Thonnard et al., la fréquence des EMI varie de 2 % à 12 %. L'étude de Pim van Lommel en 200110 rapporte que sur 344 patients interrogés, 62 (18 %) avaient certains souvenirs de la période d'inconscience et 41 d'entre-eux (12 %) ont expérimenté une EMI de base. Parnia en 2001 en rapporte 6 %11 et Greyson en 2003 en rapporte 2 %12. Par ailleurs, en 2011, une nouvelle étude réalisée par Vanessa Charland-Verville en rapporte 5 %13. La différence réside dans la méthodologie, van Lommel utilisant le questionnaire WCEI établi en 1980 alors que les trois autres utilisent un questionnaire plus nuancé, celui de Greyson établi en 1983.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Charbonier

fb : Dr jean jacques charbonier

http://jean-jacques.charbonier.fr/

Saab

Messages : 1
Date d'inscription : 18/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum